Shiatsu et psychomotricité 
 

Le shiatsu a des répercutions sur le relâchement tonique, l’intégration
des limites corporelles, le schéma corporel et permet d’accéder à une représentation de soi. 

Les pressions appliquées convoquent l’interface toucher-sensibilité profonde ce qui apaise le système nerveux central.

Elles suivent également une cadence, cette rythmicité  permet d'investir
un espace corporel et soutien l'organisation spatio-temporelle.

Les pressions exercées sont également symétriques, cette différenciation
des deux hémicorps renforce la perception de la latéralité. 

 

Le shiatsu agit en profondeur, permettant la prise de conscience d’une unité corporelle et des rythmes internes.

Il a également des effets contenants et enveloppants. Il offre de nouvelles sensations d'un corps unifié.

 

Le cadre de la séance et le contact corporel vont favoriser une détente physique et psychique se caractérisant par une baisse de l’état tonique,
un relâchement neuromusculaire.